Les 4 erreurs à éviter dans la rédaction d’un dossier VAE

283 424 Samantha Vanderperre

Utiliser le « nous » plutôt que le « je »

La plupart des candidats ont l’impression de devenir narcissiques s’ils utilisent le « je ». C’est pourtant un des plus grands pièges qui peut vous faire passer à côté de votre VAE.

C’est donc un point crucial. Le jury valide votre expérience. Il a besoin de connaitre ce que vous avez vécu, et d’en avoir la preuve. Lorsque le dossier comprend une majorité de « nous », le doute s’installe et le lecteur ne sait plus ce qui vous appartient ou pas. C’est bien Vous qui tentez d’obtenir ce diplôme, alors mettez du « je » !

Cela n’a rien de narcissique car le dossier vous est personnel. Pour la majorité des candidats c’est un changement majeur car la plupart du temps, vous êtes habitués à parler au nom de l’équipe et de l’entreprise. C’est d’ailleurs souvent recommandé dans la vie professionnelle.

 

Etre hors-sujet

Il est essentiel de ne jamais perdre de vue le contenu du diplôme. Toujours se demander si ce qui est en train d’être décrit correspond à des matières du diplôme. Parfois, il est tentant d’argumenter un poste ou une mission qui semble plus responsabilisant, plus difficile ou qui a remporté un grand succès pour votre équipe ou votre entreprise. Pourtant si le sujet n’est pas en lien avec le diplôme, cela deviendra un hors-sujet.

 

Faire du « copier-coller »

Il peut être tentant de s’appuyer sur le site internet et la plaquette de votre société pour en faire la description, sur votre fiche de poste pour présenter votre travail ou encore sur un dossier déjà rédigé par un autre candidat. A éviter ! Le jury le repèrera très vite. Le ton donné à votre rédaction sera différent si c’est vraiment vous-même qui l’avait vécu. « Raconter votre histoire » est le cœur de la VAE, c’est ce qui permet véritablement de prouver les compétences acquises et de leur donner toute leur valeur.

Le dossier VAE n’aborde pas la théorie, il est basé sur des exemples concrets de l’expérience du candidat. Le « copier-coller » n’a pas sa place, étant donné que chaque parcours professionnel est différent, ainsi que chaque fonction au sein d’une entreprise. C’est aussi cette richesse que le jury attend.

 

Etre trop axé « Résultat »

Il est important de ne pas mettre en avant vos réussites pour prouver que vous avez le niveau d’obtenir le diplôme. Dans le même sens, il n’est pas forcément nécessaire d’apporter les « bonnes » évaluations de vos supérieurs pour augmenter vos chances.

Ce n’est pas Vous, ni vos résultats, ni votre hiérarchie qui prouvent que vous avez des compétences, c’est le descriptif de vos activités qui le prouve. Vous allez montrer au jury que vous êtes capable de « réfléchir » non seulement sur votre expérience mais également sur les acquis de cette expérience. Les résultats deviennent secondaires en VAE, car ce sont les enseignements que vous en avez retirés qui sont importants. D’ailleurs, ils se construisent souvent à travers des « échecs » ou des « ratages » !

Dans ce sens, un dernier point est à garder en mémoire, celui de laisser le jury souverain de son évaluation et de sa décision.